La culture au service de notre ville en transition

Élitiste ou consumériste, la culture est  perpétuellement l’objet d’instrumentalisation dans notre société.

 Pour les écologistes, elle est avant tout un trait d’union entre les hommes et les femmes pour permettre épanouissement et émancipation de la personne. (…)La culture compte pour l'écologie pour Saint-Chamond

Notre ville possède un réseau public et associatif culturel important, (…) Il faut mettre en synergie  les compétences, les projets, les espaces pour proposer aux Saint-Chamonais de tous âges une offre d’initiation, de formation culturelle la plus complète possible. Un poste sera dédié à ce travail et à la communication, essentielle en ce domaine. (…)

Nous réaffirmerons notre attachement à notre cinéma local en annulant l’appel d’offre pour l’installation d’un multiplex en opposition avec une culture de la diversité (…)

La médiathèque et le cinéma de Saint-Chamond sont à privilégier comme lieux culturels incontournables

Bibliothèque : Nous créerons l’emploi nécessaire à l’augmentation de l’amplitude horaire de son ouverture, nous mettrons en place un retour « libre service » des livres en dehors des heures d’ouverture (…)

Nous soutiendrons les événements (festivals, fêtes) qui partagent notre définition de la culture et permettent l’accès au plus grand nombre.

 Enfin, nous étudierons les possibilités d’aménagement d’un lieu d’expositions permanentes et temporaires (patrimoine, sculpture, peinture, photographie, …).

Texte intégral ici :

Pour les municipales à saint-Chamond, un projet pour la culture

Publicités

Communiqué de presse :  » Novaciéries  » mars 2014

Site historique et emblématique, Novaciéries, notre pari pour demain

Nous avions imaginé, dès 2008, la réalisation d’un éco-quartier sur l’ex site GIAT. Ce projet a été repris, avec opportunité, par la majorité municipale mais en 6 ans il n’a toujours pas  été concrétisé. Cependant il s’agit de s’entendre sur la définition de l’éco-quartier qui est une zone qui minimise son impact sur l’environnement : autonomie énergétique, transports alternatifs à la voiture, protection de la ressource en eau, insertion heureuse dans le reste de la ville. Il  pense la ville comme un espace où vivent des êtres humains.L'écologie pour Saint-Chamond a un vrai projet d'éco-quartier

Au contraire, le projet est devenu commercial avec notamment un multiplex et des activités très consuméristes inaccessibles pour la plupart des St-Chamonais. Son impact serait désastreux pour les commerces du centre-ville et pour notre cinéma. L’idée de déplacements, depuis Saint-Etienne et ses environs, de consommateurs solvables induisant des rejets de gaz à effet de serre supplémentaires, nous apparaît incompatible avec l’idée même d’un éco-quartier.

Un espace permanent d’expositions serait géré par les associations

Un espace permanent d’expositions serait géré par les associations

Pour nous, nous imaginons ce quartier comme un espace de vie intergénérationnel avec de l’habitat partagé pour développer les solidarités où la mixité sociale serait déterminante pour l’exemplarité du projet. Un tram-train avec un arrêt proche  permettrait un lien avec l’ensemble de la métropole. Un axe nord sud (piéton, vélo) traverserait le site tout au long du Gier qui serait découvert, pour relier le centre-ville et les quartiers d’Izieux / Le Creux. Un marché couvert permettrait l’approvisionnement des Saint-Chamonais en produits locaux. Un espace permanent d’expositions, de culture urbaine et industrielle, d’expression libre, serait géré par les associations Saint-Chamonaises et accessible gratuitement.

Enfin, en vue de créer les emplois de demain dans la transition énergétique, nous proposons la création d’un institut des métiers, tous niveaux de qualification, lié aux équipements pour l’énergie et la robotique.

novacieries, élections municipales à Saint-Chamond

Le sport au service de notre ville en transition

Le sport, les événements sportifs sont des vecteurs importants d’éducation, à la vie collective, à la mixité sociale, générationnelle, homme / femme, etc. Il éduque aussi à l’environnement, à la solidarité et à l’intégration de tous.

L'écologie pour Saint-Chamond pour le sport pour tous

le sport éduque à l’intégration de tous

 Voici quatre grands axes pour définir notre politique pour un sport respectueux, éducatif et solidaire :

– Promouvoir et inciter à la « transition écologique » des manifestations sportives et des fonctionnements des clubs,

 – Permettre l’accès du plus grand nombre à une activité physique ou sportive régulière,

 – Gérer les équipements existants de manière responsable, étudier la construction éco-responsable d’un nouvel équipement au sud-ouest de notre commune,

 – Accompagner le sport scolaire, composante originale de la politique éducative française.

La pratique sportive de loisir ou compétitive sera développée pour faire de Saint-chamond, tout d’abord, une ville de pratiquants de sports et d’activités physiques dans un  but récréatif, de plaisir et d’entretien de sa santé.  […]Pour les élections municipales à Saint-Chamond, promouvons les sports nature

[…] Nous permettrons l’accès à une éducation populaire et sportive pour les plus faibles revenus par une aide accordée pour le paiement d’une licence.

[…] Nous soutiendrons les associations sportives d’activité de pleine nature et favoriserons sur notre territoire la mise en place d’une école multisports de nature, pour former nos jeunes citoyens à la connaissance de leur territoire par les sports de nature.

Pour les élections municipales de Saint-Chamond, le sport sera exemplaire

Il sera mis fin au subventionnement du Rallye des Pays du Gier. […]

Le texte complet est à télécharger ici :

Pour les municipales à saint-Chamond, un projet pour le sport

Le tourisme au service de notre ville en transition

Le tourisme facteur de développement local, de mixité sociale, intergénérationnelle et de bien-être individuel permettra le développement d’une économie sociale et solidaire, vecteur important d’éducation et de citoyenneté. Un tourisme respectueux de l’avenir a toute sa place dans la transition écologique de notre territoire.le tourisme pour les municipales à Saint-Chamond

Notre territoire,  par sa situation géographique, la richesse de son passé industriel et de son patrimoine historique varié, par ses espaces naturels de qualité propices à l’escapade et aux activités de pleine nature recèle de nombreux atouts.Elections municipales à Saint-Chamond : un projet pour le tourisme

Cet aspect de développement de notre commune n’a pas été suffisamment envisagé et pourtant il pourrait être source importante de création d’emplois.

Pour être une destination touristique, 4 éléments sont indispensables :

– Une offre attractive et structurée (culturelle, patrimoniale, loisirs, environnementale, etc.),

– Une accessibilité forte grâce au réseau de transports en commun et à l’intermodalité (co-voiturage, autopartage, Vélivert),

– Une offre d’hébergement et de restauration diversifiée,

– Le développement d’une politique touristique  est utile pour 4 raisons principales car il permet :

– La préservation du cadre de vie et de l’environnement,

– L’émergence d’une économie touristique locale au travers des retombées sur le commerce et les productions locales,

– Une plus grande appropriation et connaissance par les habitants eux-mêmes de leur patrimoine au travers de sa mise en valeur touristique et d’une volonté de favoriser l’implication de bénévoles dans cette connaissance et cette découverte du territoire,

– La mise en place d’une politique événementielle et d’animation qui bénéficiera en premier lieu aux habitants. […]

Le texte intégral est à télécharger ici :

Pour les municipales à saint-Chamond, un projet touristique

Communiqué de presse :  » Les impôts locaux  » février 2014

 L’impôt doit rendre service, renonçons aux projets inutiles

et stoppons les privatisations !

Si le rôle de l’impôt est bien de couvrir les dépenses des services publics d’une commune, en décider la baisse ou la hausse n’a aucun sens si cela ne se traduit par rien de concret sur le terrain.

Depuis trop longtemps, les impôts représentent une manne pour certains détenteurs de capitaux ; les politiques publiques font trop souvent la part belle au privé !

les politiques publiques font trop souvent la part belle au privé ! (image http://www.imagebase.net)

les politiques publiques font trop souvent la part belle au privé !
(image http://www.imagebase.net)

Pour réaliser des équipements ou fournir des services publics, certains cèdent à la facilité, voire à la  corruption, et signent des contrats qui attribuent tous les profits au privé et tous les risques au public ! Les délégations de service public pèsent sur les budgets locaux et poussent les élus à la réalisation de projets inutiles.

Pendant que Gauche et Droite, unis à promouvoir un projet A45 qui coûtera au contribuable près de 1000 Millions d’euros pour sa construction et 25 Millions par an pour son exploitation, les écologistes militent pour le développement du TER et la requalification de l’A47.

Prenons le contre-pied de ces politiques du moindre effort et stoppons les privatisations effectuées au travers des  contrats de gestion déléguée comme l’eau à Saint-Chamond, que nous soustrairons à Véolia, pour l’administrer en régie directe.

D’une manière plus générale, les services publics locaux, tels les réseaux de transports publics, les cantines scolaires, l’éclairage public, les parkings (à Saint-Chamond, nous payons des pénalités à Vinci lorsque la place de la Liberté est utilisée pour le marché !), le chauffage urbain, les ordures ménagères, les déchets, doivent être gérés par des régies publiques  directes qui s’avèrent toujours moins chères.bajstockparking

Enfin, nous serons vigilants, car si pour investir, l’emprunt est nécessaire, la crise financière de 2008 a  entraîné de nombreuses communes, dont Saint-Chamond – fourvoyées préalablement dans le marasme des prêts toxiques – à réaliser des augmentations massives d’impôts ainsi que des coupes budgétaires drastiques au détriment de tous.

D’une manière plus générale, les services publics locaux, tels les réseaux de transports publics, doivent être gérés par des régies publiques  directes qui s'avèrent toujours moins chères.

D’une manière plus générale, les services publics locaux, tels les réseaux de transports publics, doivent être gérés par des régies publiques directes qui s’avèrent toujours moins chères.

Communiqué de presse :  » Le cadre de vie  » janvier 2014

Un cadre de vie agréable à améliorer et à préserver

 Le cadre de vie est une notion complexe qui inclut  l’habitat, les espaces publics, les déplacements, mais aussi les services, la vie associative, sans oublier les aspects de la vie quotidienne comme la propreté ou le sentiment d’insécurité.

La qualité de notre quotidien est aussi liée à la gestion du territoire ; c’est en quoi la pensée écologiste se distingue : nous avons la conviction que tout est lié et que chaque thématique ne doit pas être traitée de manière isolée.

bancphotolibre

Saint-Chamond a été façonnée par son histoire industrielle très riche et par ses habitants de toutes origines, dont la générosité et la solidarité n’est plus à démontrer. Sachons tirer partie de sa taille humaine et de son riche réseau associatif. Sa proximité avec le Pilat permet à tous de se détendre dans des paysages qu’il faut préserver car ces dernières décennies ont été marquées par une urbanisation sauvage qui a détruit des terres agricoles.

Aux portes du Pilat

Aux portes du Pilat

Notre ville garde aussi des cicatrices de son passé : elle  a  tourné le dos au Gier à une époque où il était devenu un égout à ciel ouvert. Il est temps de redonner au Gier sa place dans la cité !

DSC00804 ARBUEL-MAI-2008

La circulation doit être apaisée avec des « zones 30 », permettant l’amélioration de la qualité de l’air et la sécurisation des piétons et des cyclistes.

une ville partagée

une ville partagée

Il faut rompre avec la politique du bitume, où tout espace libéré ne serait voué qu’à devenir un parking, comme nous l’avons trop souvent vu. Les commerces, et la qualité de vie gagneraient à ce que l’on crée des parkings en sous-sol au profit de terrasses.

Une étude sera menée pour voir si tous les panneaux publicitaires 4×3 qui polluent visuellement notre ville respectent la législation.

Enfin, une ville ne peut être agréable que si chacun est pris en compte ; il faut travailler à l’accessibilité des espaces publics pour les  personnes handicapées : de nombreux trottoirs ne permettent pas d’évoluer en fauteuil. De même, des logements adaptés pour nos aînés intégrant des services à la personne doivent être développés.

Communiqué de presse :  » La sécurité  » janvier 2014

  L’écologie pour Saint-Chamond, une réponse globale

pour penser autrement la sécurité

Même si notre ville n’a pas la réputation d’une ville à haut niveau d’insécurité, ce sentiment existe, et il doit être pris en compte. Le « tout répressif » n’est pas le moyen de garantir la sécurité publique et  il n’y a pas d’angélisme à dire cela. Il n’y en a pas non plus à dire que l’on ne naît pas délinquant ; c’est principalement dans l’exclusion sociale que la délinquance prend sa source.

la vidéo surveillance n'est pas la solution

la vidéosurveillance n’est pas la solution

Il n’y a pas de réponse politique efficace immédiate contre l’insécurité et ceux qui prétendent la connaître sont des démagogues populistes et sécuritaires. Leurs propositions sont souvent simplistes, tels l’armement de la police municipale ou la vidéosurveillance dont l’inefficacité  et le coût très important sont la réalité. Ces solutions techniques ne remplacent pas une réponse globale sur le vivre ensemble autour des questions de l’urbanisme, des équipements, de démocratie participative, d’emploi, médiation, éducation et solidarité.

Si la sanction est nécessaire, elle doit être associée le plus souvent possible à une politique de la réparation du bien dégradé, de l’acte commis, en développant par exemple, les travaux d’intérêt général.

cadenas réduit

Pour assurer une meilleure prévention contre les actes de délinquance, nous développerons  et réorganiserons la médiation avec les emplois de proximité, les policiers municipaux, les gardiens, les éducateurs, les médiateurs qui vont assurer lien social et convivialité.

Il faut aussi faire confiance à l’école, agir avec elle et avec les familles  pour renforcer la citoyenneté.

Nous devons améliorer le cadre de vie, désenclaver les quartiers

par des transports en commun réorganisés.

Il faut renforcer l’accès à la culture et au sport pour tous.

Il faut faire des conseils de quartier – là ou les problèmes se posent – de vrais lieux d’écoute, de responsabilisation, de coopération entre les habitants.

Il faut développer des emplois de proximité, dans l’économie sociale et solidaire, l’agriculture, pour lutter contre cette précarisation.

Saint_Chamond_Paysagered