Le 20 mars 2014 : Débat et des hauts !

Les écologistes ont, lors du débat organisé par la MJC ce jeudi 20 mars 2014, eu l’occasion de développer leur projet.

Nous avons réaffirmé notre volonté de municipaliser la gestion de l’eau, rappelant qu’un audit a souligné que le passage en régie publique directe permettra de réduire le prix de l’eau de 15 à 18%.

Nous avons été les seuls à nous opposer clairement à l’A45 (voir ici).

Michèle Rivasi et Alain Barbasso aux côtés des opposants à l'A45 jeudi 20mars 2014

Michèle Rivasi et Alain Barbasso aux côtés des opposants à l’A45 jeudi 20mars 2014

Nous avons été les seuls à proposer la suppression des départements.

Notre tête liste, Alain Barbasso, a exposé une nouvelle fois que nous étions la seule liste incarnant la diversité sociologique et professionnelle nécessaire à la représentation de nos concitoyens, avec des candidates et des candidats engagés dans le mouvement syndical et associatif (voir la liste ici).

Les écologistes remercient vivement la MJC d’avoir organisé ce débat avec talent.

Le débat organisé" par la MJC a permis à Alain Barbasso, tête de liste de "l'écologie pour Saint-Chamond" de réaffirmer notre singularité

Le débat organisé par la MJC

En revanche nous ne pouvons que déplorer le comportement de Monsieur Hervé REYNAUD qui, lors de ce débat, s’est autorisé à utiliser des faits privés à des fins politiques.

Les écologistes qui ont toujours inscrit dans leurs fondamentaux le féminisme, s’offusquent de cette attitude quand Monsieur Hervé REYNAUD laisse sous-entendre que la compagne d’un élu devrait obligatoirement être partie prenante de l’activité de son conjoint.

Les écologistes combattent cette vision étriquée à travers laquelle la vie démocratique a tout à perdre…

Cette attitude n’est pas digne d’une personne qui aspire à être le premier magistrat d’une ville.

Publicités